Chirurgie arthrose du genou : Tout savoir sur l'arthroplastie de genou


Chirurgie genou : Ce dossier offre quelques notions de base concernant l'anatomie de l'articulation et vous aidera à mieux comprendre l'arthrose et l'arthroplastie du genou. Cette dossier a un but informatif et n'est pas destinée à remplacer les conseils personnels et l'expertise du chirurgien orthopédiste. Il est à votre disposition pour répondre à toutes vos questions éventuelles.

Note des utilisateurs :

Note 9.2 9.2 basé sur 834 opinions

genoux


Douleur genou


  • Chirurgie genou : Qu'est-ce que l'arthrose au genou ?


    L'arthrose est le reflet d'un déséquilibre entre la surcharge mécanique et la tolérance de l'articulation. Elle se caractérise par l'usure du cartilage qui recouvre l'articulation. Aux premiers stades de la détérioration d'une articulation, il est normal de ne pas ressentir les symptômes de l'arthrose. Lorsque la maladie progresse, les activités comme la marche, la position debout et même assise, deviennent douloureuses et de plus en plus difficiles. Les lésions arthrosiques peuvent atteindre toutes les articulations mais semblent plus invalidantes lorsqu'elles sont localisées au niveau des hanches et des genoux.
    Arthrose au genou

    Qu'est-ce que l'arthroplastie de genou ? (chirurgie du genou)


    L'arthroplastie du genou est une intervention qui donne en général de très bons résultats. La première arthroplastie du genou a été réalisée il y a environ 30 ans. Depuis, des millions de patients ont bénéficié de l'implantation d'une prothèse totale du genou. Cette intervention est devenue une procédure de routine.

    L'arthrose : La maladie du genou


    Le genou est une articulation de type charnière qui permet à la jambe de bouger dans un seul axe (flexion-extension) avec un peu de rotation. L'articulation est recouverte d'un tissu lubrifiant, appelé cartilage, qui protège l'articulation lors des mouvements et durant la mise en charge. Les deux ménisques augmentent considérablement le contact entre les surfaces cartilagineuses et améliorent ainsi la stabilité et la fonction du genou. Différentes sortes d'arthrose affectent le corps humain et des millions de personnes en sont atteintes chaque année. L'ostéoarthrose est une maladie dégénérative qui endommage le cartilage, provoquant ainsi le contact osseux générateur de douleurs. L'arthrose peut causer des douleurs, des gonflements et de la raideur, limitant ainsi l'amplitude des mouvements de l'articulation. Pendant un certain temps des traitements, comme les antalgiques, la physiothérapie, l'exercice, l'usage de cannes et la perte de poids peuvent aider à contrôler les symptômes de l'ostéoarthrose. Lorsque ces traitements ne permettent plus de réduire de façon significative la douleur, une arthroplastie peut être recommandée. Votre chirurgien évaluera votre cas clinique spécifique et vous prescrira le traitement adapté.

    Déroulement de l'opération chirurgicale d'arthroplastie du genou


    L'arthroplastie du genou est réalisée sous anesthésie. Il y a plusieurs types d'anesthésie disponibles. L'anesthésiste vous expliquera, avant l'intervention, les différentes options qui peuvent être envisagées dans votre cas particulier. L'arthroplastie totale du genou peut être une intervention extrêmement efficace. Lors de l'intervention, le chirurgien n'enlève pas la totalité du genou. En fait, il remplace uniquement les parties cartilagineuses endommagées de l'articulation, recréant ainsi la surface de glissement douce qui avait été abîmée par l'arthrose.

    Pour accéder à l'articulation, une incision est pratiquée sur la face antérieure de votre genou. Les extrémités osseuses endommagées sont remplacées par des composants qui reproduisent les surfaces lisses du cartilage et permettent de recréer les formes naturelles d'un genou sain. Le métal (acier inoxydable ou titane) et le polyéthylène (plastique) utilisés permettent aux implants de glisser entre eux de manière douce et harmonieuse comme le cartilage naturel.

    La mise en place d'une prothèse de genou unicompartimentale est indiquée dans les cas d'arthrose localisée au compartiment fémorotibial interne. La technique utilisée est très peu invasive et permet de restaurer la cinétique originelle du genou. La durée moyenne de l'intervention est une heure et demie. Les soins préopératoires ainsi que le temps passé en salle de réveil peuvent être évalués à 2 - 3 heures.

    Chirurgie arthrose du genou

    Complications de l'opération chirurgicale d'arthroplastie du genou


    Bien qu'elles soient rares, des complications peuvent néanmoins survenir durant ou après l'intervention. L'une des complications suivantes peut être observée: l'infection, l'hématome, la formation de caillots sanguins, la rupture d'un tendon, une lésion nerveuse, un mauvais alignement et une usure prématurée. D'autre part, même si la chirurgie prothétique est efficace dans la grande majorité des cas, certains patients peuvent garder une légère raideur ou douleur. Aucun implant ne dure éternellement et des facteurs tels que les activités post-opératoires ainsi que le poids du patient peuvent affecter la longévité de l'implant.

    Il est nécessaire de discuter ces points et les autres risques avec le chirurgien. Votre chirurgien mettra tout en oeuvre afin de prévenir les éventuelles complications. Il vous demandera éventuellement de voir un kinésithérapeute avant l'intervention pour certains tests ou de consulter un dentiste afin de traiter les dents cariées.

    Après l'intervention d'arthroplastie du genou


    Après l'intervention, vous recevrez un traitement anti-douleur afin de commencer rapidement la rééducation. Il est important de commencer à mobiliser votre prothèse de genou dès que possible afin de favoriser la circulation sanguine et la récupération de la mobilité. Vous pourrez généralement vous lever avec l'assistance du personnel infirmier et marcher à l'aide de béquilles ou d'un déambulateur 24 heures après l'intervention. Les traitements de kinésithérapie et d'ergothérapie jouent un rôle prépondérant dans la revalidation post-opératoire. La kinésithérapie se concentre sur la récupération de la marche, de l'amplitude du mouvement et d'une bonne force musculaire. L'ergothérapie vise à récupérer l'autonomie nécessaire aux activités de la vie quotidienne, indispensable pour le retour à domicile. Le thérapeute vous indiquera comment monter et descendre les escaliers, comment vous asseoir, comment vous relever et comment prendre soin de votre genou après votre retour à domicile. Il peut être utile d'avoir quelques proches susceptibles d'être contactés pour vous aider à la maison. Avant que vous ne quittiez l'hôpital, un kinésithérapeute vous apprendra des exercices destinés à regagner la mobilité et la force. Vous devrez être capable de continuer ces exercices à la maison. Une revalidation bien conduite garantit au patient une évolution favorable. La plupart des personnes retournent à leur domicile une semaine après l'intervention. Certains patients prolongent leur traitement dans un centre de revalidation. Cette possibilité doit être abordée avant l'opération avec votre chirurgien ainsi que l'assistante sociale. A domicile, il est important de continuer à pratiquer les exercices conseillés par votre médecin et votre kinésithérapeute.

    Activité post-opératoire du patient


    recommandations de votre chirurgien contribueront à la réussite de votre rétablissement. La plupart des patients marchent sans cannes deux à quatre semaines après l'intervention chirurgicale et sont en mesure de conduire leur voiture après deux mois. Des activités sportives douces peuvent être reprises mais ceci uniquement après un avis de votre chirurgien.

    Les recommandations du médecin doivent être suivies très strictement car le temps de rétablissement est différent pour chaque patient. Il est absolument contre-indiqué de participer à des activités sportives violentes ou à des sports de contact. Ce genre d'activités entraîne des contraintes très importantes sur les implants ce qui peut engendrer des complications. Demandez à votre chirurgien quels types d'activités vous pourrez pratiquer après l'intervention.

    Suivi médical de l'opération chirurgicale


    Votre chirurgien mettra en place un calendrier de suivi durant la première année après l'intervention afin d'évaluer vos progrès. Ensuite un suivi plus espacé sera organisé. Des complications peuvent se produire à tout moment après une arthroplastie. Il faut donc absolument revoir votre chirurgien si vous remarquez un changement au sein de votre nouvelle articulation.

    Résumé sur la chirurgie de l'arthrose au genou


    Nous sommes conscients du fait que la décision de se faire opérer du genou peut être difficile à prendre. Nous espérons que cette brochure vous permettra de mieux comprendre quelques données essentielles au sujet de l'arthroplastie totale du genou et que ces informations vous aideront à prendre la décision qui vous convient le mieux. Cette brochure n'a pas la prétention de remplacer l'expérience et les conseils du médecin spécialisé. Si vous avez de plus amples questions, n'hésitez pas à les poser à votre chirurgien orthopédiste, qui se tient toujours à votre disposition.

    En savoir plus chirurgie du genou