Alternatives aux médicaments pour soulager la douleur au genou. Comment soulager la douleur ?


Douleur genou : Il est possible de soulager la douleur au genou avec des techniques thérapeutiques autres que la prise de médicaments antidouleurs. La qualité relationnelle entre la personne et le professionnel de santé, des explications simples et claires sur la maladie et son traitement sont les prés requis de toute prise en charge antalgique. Découvrez les remèdes qui marchent pour la douleur au genou.

Note des utilisateurs :

Note 9.2 9.2 basé sur 834 opinions

genoux


Douleur genou


  • Alternatives aux médicaments pour soulager la douleur au genou


    Découvrez les moyens non pharmacologiques pour lutter contre la douleur, et les principales approches alternatives. Voici les remèdes pour la douleur de genoux.
    Remèdes douleur genou

    Peut-on soulager ma douleur autrement que par la prise de médicaments ?


    Il existe des techniques non médicamenteuses pour soulager la douleur. Les traitements physiques sont nombreux : massages, kinésithérapie, physiothérapie (application de chaleur, de froid, de courant électrique), balnéothérapie, contentions (corset de maintien lombaire, collier de mousse, strapping) éducation posturale et gestuelle. D'autres méthodes, dites psychocorporelles ou comportementales, permettent d'apprendre à diminuer l'anxiété et le stress, ce qui a pour effet de minorer la perception de la douleur. D'autres recours thérapeutiques - acupuncture, ostéopathie, homéopathie ou mésothérapie - bien que non confirmés scientifiquement, peuvent être efficaces auprès de certaines personnes.

    Avant de vous mettre à genou, pensez chiropratique !


    Le chiropraticien est un professionnel de santé de premier contact capable de poser un diagnostic et habilité à traiter une vaste gamme de problèmes musculo-squelettiques. Si vos genoux vous font souffrir et que vous vous êtes reconnus dans les symptômes décrits ci haut, n'hésitez pas à prendre rendez-vous pour un examen chiropratique!

    Que m'apporte la neurostimulation ?


    La neurostimulation transcutanée consiste à appliquer sur le territoire douloureux un courant électrique de faible intensité délivré par un boîtier porté à la ceinture. La personne ressent alors une sensation non douloureuse. Cette stimulation tactile superficielle ferme la porte à la transmission de la douleur. Après une séance test, lors de la consultation initiale pour ajuster les paramètres (localisation, intensité, fréquence), le courant est appliqué par la personne en ambulatoire, soit par intermittence (par exemple lors d'une à deux séances par jour d'une vingtaine de minutes environ) soit en continu sur la journée. L'ajustement se fait en fonction de la durée du soulagement perçu. La neurostimulation transcutanée proposée dans les structures de prise en charge de la douleur chronique rebelle est partiellement remboursée par l'Assurance Maladie. Des équipes spécialisées maîtrisent d'autres techniques de neurostimulation non plus périphérique mais centrale.

    En quoi consistent les méthodes psycho corporelles ?


    L'apprentissage des techniques de relaxation (training autogène, sophrologie) s'effectue en séance individuelle ou en groupe. Des consignes ritualisées (sensation de relâchement, de lourdeur, de chaleur, de bien-être, respiration profonde, imagerie mentale) sont progressivement mises en place au fur et à mesure des acquisitions du patient. Selon les méthodes, une période de verbalisation sur les perceptions, les expériences ressenties, les difficultés rencontrées, est réalisée.

    Comment agit l'hypnose ?


    L'hypnose induit une modification de l'état de conscience plus prononcée (un état de relaxation y est souvent associé). Le professionnel instaure une relation spécifique avec la personne pour l'accompagner, la guider en lui proposant des images mentales agréables de confort, de bien-être. La suggestion directe centrée sur le symptôme (disparition de la douleur) n'est pas toujours la règle. En auto-hypnose, la personne apprend en plusieurs séances à retrouver seule rapidement cet état de conscience modifié, déconnecté partiellement de l'environnement externe.

    Comment agissent les méthodes psychocorporelles ?


    Ces méthodes s'opposent aux situations de tension musculaire et émotionnelle liées à la douleur et au stress. Elles interrompent le cercle vicieux douleur-tension. La modification de la perception de la douleur obtenue renvoie à plusieurs types d'explication :
    - la diminution de l'anxiété souvent très importante chez les personnes douloureuses chroniques ;
    - l'apprentissage du lâcher prise chez les personnes hypervigilantes (migraineux) ;
    - la mobilisation des ressources psychiques personnelles ;
    - une perception du corps, nouvelle et différente (agréable) ;
    - le décentrage du symptôme, le déconditionnement, le détournement de l'attention.

    Qui pratique les méthodes psychocorporelles ?


    Plusieurs points communs unissent ces méthodes. Elles possèdent un double impact corporel et psychique. La relaxation et l'hypnose correspondent schématiquement à deux grands champs d'application : certains psychologues et psychiatres les pratiquent avec une visée de psychothérapie, d'autres professionnels de santé les utilisent en se centrant sur la modification de la perception de la douleur. Quel que soit le champ, une sélection préalable des patients doit être effectuée en respectant les contre-indications.