Douleur genou médiane : Les douleurs ressenties à la région médiane du genou


Douleur genou : La région médiane du genou est la plus vulnérable aux lésions d'origine traumatique, en raison des forces en valgus à laquelle est exposée la face externe du genou. Ainsi, en présence d'une douleur à la région médiane du genou, il faudrait revoir attentivement les antécédents traumatiques, et considérer en priorité la possibilité qu'un traumatisme ait laissé des séquelles.

Note des utilisateurs :

Note 9.2 9.2 basé sur 834 opinions

genoux


Douleur genou


  • Douleur genou médiane : Les douleurs ressenties à la région médiane


    Les principales lésions post-traumatiques sont le résultat d'une instabilité ligamentaire et d'atteintes méniscales ou ostéochondrales. Ce n'est qu'une fois qu'il aura écarté la possibilité de séquelles traumatiques, que le clinicien pourra passer à l'évaluation des éventuelles atteintes périarticulaires de la région médiane.
    Douleur genou médiane

    Bourses et tendons de la patte d'oie


    Une douleur à la région antéro-médiane du genou peut faire penser à une atteinte des structures de la patte d'oie, soit : du haut vers le bas, l'insertion des tendons des muscles couturier (m. sartorius), droit interne (m. gracilis) et semitendineux. Sous la partie distale de ces tendons s'insérant de 4 à 6 cm en dessous du rebord antéro-médian du tibia, on trouve également une bourse séreuse pouvant, elle aussi, être à l'origine de ce tableau douloureux. La fonction et la technique de mise en tension sélective des structures de la patte d'oie sont décrits au tableau. Les principes généraux de traitement sont ceux des tendinopathies (voir la section suivante). Bien que l'infiltration de corticostéroïdes soit mentionnée et fréquemment utilisée comme un traitement possible de ce problème2, aucune étude n'en démontre spécifiquement et définitivement l'efficacité pour cette pathologie.

    Tendinopathie du semi-membraneux


    Une douleur à la région postéro-médiane du genou peut être la manifestation d'une tendinopathie du semimembraneux, un fléchisseur du genou et, en flexion du genou, un rotateur interne du tibia. Dans ce cas également, les principes généraux de traitement sont ceux des tendinopathies.

    Syndrome du nerf saphène


    Le nerf saphène, qui est strictement sensitif, innerve la face médiane de la jambe et du pied. En présence d'une douleur à la région médiane du genou, que les mises en tension musculaire sélective ne peuvent reproduire, il faudrait considérer le diagnostic de syndrome du nerf saphène. Ce problème résulterait d'une compression du nerf au niveau de son passage entre les fascias des muscles vaste médial oblique (VMO) et couturier. Des symptômes à caractère neurologique, telle une sensation de brûlure ou une irradiation dans le territoire du nerf saphène (sans atteinte motrice cependant), appuient ce diagnostic. La palpation du trajet proximal du nerf saphène le long du rebord médian du VMO peut révéler une douleur ou une irradiation sur le trajet du nerf. Si les symptômes persistent malgré un traitement à base de glace, d'AINS et de repos relatif, un bloc nerveux peut confirmer le diagnostic et, combiné à une infiltration de corticostéroïdes, pourrait s'avérer une option thérapeutique valable. Dans les cas graves, une décompression chirurgicale peut s'imposer.