Articulation normale du genou


Articulation genou : Le genou est une articulation complexe. On entend souvent dire qu'il s'agit d'une articulation difficile à traiter: ceci était vrai il y a quelques dizaines d'années quand les connaissances anatomiques et donc chirurgicales n'étaient pas aussi avancées. Actuellement les techniques artroscopiques, la chirurgie mini-invasive, la meilleure connaissance de l'anatomie et de la physiologie du genou, permettent d'obtenir des récupérations spectaculaires tant chez les sportifs de très haut niveau, que chez les patients qui souffrent d'une arthrose du genou.

Note des utilisateurs :

Note 9.2 9.2 basé sur 834 opinions

genoux


Douleur articulation genou


  • Articulation genou : Qu'est-ce que le genou ?


    L'articulation du genou sert à rattacher 2 os : le tibia (os de la jambe) et le fémur (os de la cuisse). Au niveau de son fonctionnement, elle est l'articulation la plus complexe du corps humain. L'incongruence articulaire fait que l'articulation ne peut fonctionner pleinement que si les stabilisateurs actifs et passifs comme les muscles, ligaments, ménisques et capsule articulaire se complètent parfaitement dans leur fonctionnement. Outre les muscles de la jambe et de la cuisse, les ligaments croisés antérieur et postérieur servent à stabiliser l'articulation.
    Articulation du genou

    Genou : Caractéristiques de l'articulation du genou


    Commençons par quelques notions d'anatomie : description d'une articulation.
    1. Le cartilage - son rôle
    2. Les tendons, les muscles, la capsule, les ligaments
    3. La membrane synoviale, le liquide synovial

    Le cartilage du genou


    Le cartilage est un tissu vivant qui se renouvelle tous les trois mois. Il permet d'amortir les chocs et de faciliter le glissement. Lorsqu'il est atteint, il « cicatrise » jusqu'à un certain point. Quand l'organisme ne peut plus réparer les lésions, l'arthrose apparaît. Le cartilage s'amincit alors avec des répercussions sur tous les tissus de l'articulation (os, ligaments, etc.).

    Les tendons, les muscles, la capsule, les ligaments


    La capsule « ferme » l'articulation. Autour de l'articulation se trouvent les ligaments et les muscles, attachés à l'os par les tendons. Ces derniers permettent le mouvement et la protection de l'articulation.

    Le ligament croisé antérieur stabilise la jambe afin d'éviter un glissement de celle-ci vers l'avant tandis que le ligament croisé postérieur sert à éviter un glissement vers l'arrière. Les ligaments interne et externe garantissent la stabilité latérale. Les ménisques interne et externe sont considérés comme des « joints » assurant une bonne congruence entre condyle fémoral et plateau tibial ; ils permettent un mouvement de glisse parfait et presque sans obstacle sur la surface cartilagineuse. Grâce à leur fonction « d'amortisseurs », les ménisques protègent simultanément le cartilage. Aidés des ligaments, ils assurent la stabilité de l'articulation du genou. Des chocs violents comme il s'en produit souvent lors d'accidents, peuvent conduire à des blessures au niveau de l'appareil ligamentaire, des ménisques interne et externe ainsi que du cartilage.

    La membrane synoviale, le liquide synovial


    L'articulation est lubrifiée par le liquide synovial qui est sécrété par la membrane synoviale. Ce liquide permet de nourrir le cartilage.
    Articulation du genou

    Genou : Les axes de l'articulation du genou


    Premier degré de liberté et second degré de liberté :
    Articulation genou

    Anatomie et biomécanique du genou


    L'articulation du genou est la plus grosse et la plus complexe du corps humain. La capsule articulaire et les ligaments, qui assurent la stabilité structurale du genou, sont particulièrement vulnérables aux blessures résultant du moment de force créé par le long bras de levier de la jambe.

    Le premier rôle du ligament croisé antérieur (LCA) est d'empêcher la translation antérieure du tibia par rapport au fémur. Son deuxième rôle est de restreindre la rotation interne et externe. Le LCA offre peu de résistance aux forces qui s'exercent sur l'articulation du genou en varus et en valgus. Ce LCA possède également des mécano-récepteurs qui transmettent l'influx nerveux permettant de repérer la position de l'articulation et favorisant la contraction des muscles du genou.

    Le ligament croisé postérieur (LCP), quant à lui, empêche la translation postérieure du tibia par rapport au fémur.

    Les ménisques, pour leur part, favorisent la congruence des surfaces articulaires tibio-fémorales, optimisent les stress de contact et répartissent uniformément les forces compressives sur une plus grande surface articulaire. De plus, ils contribuent à la stabilité articulaire du genou dont le LCA fait défaut.