Tendinite au genou


Tendinite genou : La tendinite est la cause la plus fréquente de douleur du genou. La tendinite est une inflammation d'un tendon. Un tendon, tissu fibreux unissant un muscle à un os, peut s'enflammer soit à la jonction musculotendineuse, soit à son point d'insertion sur l'os (enthésopathie), soit dans sa partie médiane. Le traitement de la tendinite est fondé sur le repos, la prise d'anti-inflammatoires sous forme de pommades ou de gels, ou par voie orale, voire par infiltrations, et sur la physiothérapie (ionisations, ultrasons). En cas de tendinite chronique ou de rupture tendineuse, on a parfois recours à la chirurgie.

Note des utilisateurs :

Note 9.2 9.2 basé sur 834 opinions

genoux


Tendinite genou


  • Qu'est-ce qu'une tendinite du genou ?


    C'est l'inflammation du tendon due au surmenage ou à des micro-traumatismes. Ce mot est souvent utilisé par extension pour toutes les pathologies du tendon même lorsqu'elles ne sont pas inflammatoires. Lors d'une tendinite, quelques-unes des fibres qui constituent le tendon se rompent et sont le siège d'une réaction inflammatoire, atteignant la gaine synoviale entourant le tendon (« ténosynovite »). Les tendinites surviennent surtout chez les sportifs et dans les professions qui exigent de faire des gestes répétitifs.

    Physiologie du tendon du genou


    Flexible mais peu élastique (c'est le muscle qui joue ce rôle), le tendon est très résistant ; le tendon d'Achille peut ainsi supporter une traction de près de 300 kg.
    Tendinite : Douleur genou

    Facteurs de risque de tendinites liés aux mouvements répétitifs


    Facteurs extrinsèques (liés à l'activité)
    • Mouvements répétitifs
    • Cadence élevée
    • Position soutenue ou contraignante
    • Utilisation de force
    • Environnement froid
    • Contexte de vibrations
    • Augmentation trop rapide de la fréquence
    • Manque de repos
    • Problème biomécanique ou ergonomique

    Facteurs intrinsèques (liés au patient)
    • Âge (plus de 35 ans)
    • Sexe (F > H)
    • Diabète
    • Grossesse ou prise de contraceptifs oraux
    • Hypothyroïdie
    • Polyarthrite rhumatoïde
    • Fibromyalgie
    • Prise de fluoroquinolone
    • Facteurs psychosociaux (stress, mauvaises relations de travail)

    Les causes de la tendinite au genou


    Les tendinites ont des causes multiples, souvent associées. Elles peuvent être dues à des microtraumatismes répétés, professionnels ou sportifs notamment (épicondylite chez les joueurs de tennis, tendinite des adducteurs chez les danseurs, etc.), ou être d'origine dégénérative, le vieillissement des tissus entraînant une usure, voire une rupture, des fibres de collagène qui constituent le tendon (périarthrite scapulohumérale, par exemple). Une tendinite peut être liée à une maladie articulaire inflammatoire, par exemple à une spondylarthrite ankylosante (notamment au niveau de l'insertion du tendon d'Achille) ou à une polyarthrite rhumatoïde. Enfin, une tendinite peut compliquer un traitement antibiotique par les fluoroquinolones.

    La survenue de tendinites peut résulter de multiples causes, notamment d'erreurs d'entraînement, d'un mauvais choix du matériel, d'une gestuelle inappropriée, mais l'alimentation intervient également beaucoup.

    Les tendinites sont dues, le plus souvent, à une trop forte sollicitation des tendons : mouvements brusques et répétitifs. Il peut aussi y avoir des tendinites par compression, frottement ou traumatisme direct sur le tendon. Il existe aussi des tendinites d'origine médicamenteuse (essentiellement les antibiotiques utilisés dans les infections urinaires et pulmonaires, mais aussi quelques médicaments contre le cholestérol).

    Symptômes et évolutions d'une tendinite au genou ?


    La douleur est le symptôme dominant : souvent présente au repos, elle s'accentue à la palpation et lorsque l'on sollicite les articulations adjacentes au tendon enflammé. Le principal risque des tendinites non traitées est la rupture tendineuse.
    Tendinite symptôme : Douleur genou

    Combien de temps dure une tendinite au genou ?


    Le repos, pris au bon moment, permet de se soigner assez vite (de quelques jours à 1 ou 2 semaines).

    Généralement, une tendinite correspond à des lésions ou ruptures microscopiques de fibres tendineuses. La cicatrisation de ces lésions dure 1 mois quel que soit le traitement. La régénération totale de la tendinite dure 3 mois. La guérison complète en 1 an. Parfois la cicatrisation reste imparfaite (nodules, calcifications, kystes). Les tendinites récidivent lorsque le tendon présente des irrégularités ou lorsqu'il coulisse dans une zone présentant des irrégularités ; les mouvements et frottements vont alors provoquer plus rapidement l'inflammation.

    Comment diagnostiquer le type de tendinite au genou ?


    Type de tendinite : Tendinite rotulienne
    C'est tendinite la plus fréquente avec 80% des cas.
    Causes de la tendinite : tennis, ski, basket, volley, saut mais aussi le cyclisme.
    Tendinite du genou

    Diagnostique de la tendinite :
    • Douleur localisée, le plus souvent, à la pointe de la rotule
    • Palpation bilatérale : douleur rale à la pointe de la rotule ou tendineuse
    • Testes cliniques en isométrie et/ou trie étirement passif

    Examens complémentaires :
    • Radiographie : calcifications tendineuses
    • Échographie : calibre du tendon et nodules et calcifications
    • IRM : microruptures , infiltration oedémateuse, kystes ou nodules

    Type de tendinite : Tendinite quadricipitale
    Causes de la tendinite : Sports brusque ou de blocage en flexion
    Sports mis en cause : haltérophilie, escrime, volley, basket, patinage mais aussi le cyclisme.
    Tendinite du genou

    Facteurs favorisants la tendinite :
    • DiÉTÉTIQUE : manque d'hydratation, apport excessif en protéines.
    • MORPHOLOGIQUE : forte corpulence, forte musculature.
    • TECHNOLOGIQUE : augmentation brutale de la charge et technique ou matériel inadaptée (gros braquet...)

    Diagnostique de la tendinite :
    • Douleur d'apparition progressive, souvent apparition antéro-externe
    • Palpation : douleur antérieure ou antéro-externe
    • Testes en isométrie et/ou trie étirement passif

    Examens complémentaires :
    • Radiographie : tendon épaissi, calcifications
    • Échographie : hypo (micro rupture) et hyper (cicatrice)
    • IRM

    Comment diagnostiquer une tendinite au genou


    Le diagnostic de tendinite est avant tout clinique (interrogatoire, examen et manoeuvres par le médecin.) Les IRM ne sont utiles que s'il y a une décision chirurgicale.

    Des douleurs au niveau des articulations sont souvent attribuées à tort à des douleurs arthrosiques ou rhumatismales, ce sont en réalité des tendinites. Les radiographies, échographies, arthroscopies et IRM souvent pratiquées sont coûteuses et inutiles pour le diagnostic de tendinite, (même en cas de rupture du tendon.)

    Apparition des douleurs de la tendinite au genou


    • Les tendinites se manifestent par des douleurs lors des mouvements et parfois par une gêne ou une limitation des mouvements lorsqu'elles sont importantes.
    • Elles peuvent survenir progressivement, au repos ou à l'effort. La tendinite fragilise le tendon, qui peut aller jusqu'à la rupture.
    • Les tendinites touchent presque toutes les articulations et les groupes musculaires des membres supérieurs et inférieurs. Parfois la douleur et l'impotence sont telles que l'on peut craindre une fracture, une déchirure tendineuse ou une déchirure musculaire.

    Tendinites du genou liées à une activité physique intense


    Puisque le tendon du genou est soumis à des contraintes trop importantes sur une période trop longue, ce qui va dépasser sa capacité de résistance. Cela peut-être causé par :
    • une mauvaise position à l'effort,
    • un matériel défectueux (chaussures),
    • l'entraînement sous la pluie, dans le froid. Les conditions de travail (température) du tendon se trouvent fortement modifiées,
    • le travail prolongé à plus de 80% de la puissance maximale (un effort trop intense et trop long),
    • des efforts physiques violents à froid,
    • les impacts : les chocs reçus par les tendons de façon accidentelle (lorsque l'on se cogne par exemple) ou ceux provoqués par des activités physiques,
    • une malformation légère : congénital ou acquis, ce petit défaut peut devenir un problème lors de la pratique sportive et des contraintes occasionnées par la grande répétition des gestes et l'intensité de l'effort.

    Les tendons les plus atteints


    • Genou : tendinite rotulienne.
    • Pied et cheville : tendinite du tendon d'Achille.
    • Epaule : tendinite des rotateurs, bursite de l'épaule.
    • Bras : tendinite du long biceps.
    • Coude : tennis-elbow et golf-elbow (épicondylite latérale et médiane du coude).
    • Aine, bassin et hanche : bursite et tendinite de la hanche, tendinite des adducteurs (danseurs, footballeurs).
    Tendinite : Douleur genou

    Les symptômes d'une tendinite au genou


    Les symptômes d'une tendinite au genou sont clairs et facilitent le diagnostic. La sensation est celle d'avoir un élastique sur le point de se rompre, ou d'élancements douloureux. C'est une sorte de raideur.
    • Quand il s'agit de tendon d'Achille, la douleur est située entre le talon et le mollet, verticalement. Elle va augmenter progressivement jusqu'a devenir insupportable. En ignorant la douleur, on peut aller jusqu'à la rupture du tendon d'Achille (comme n'importe quel autre tendon endommagé)... et quand il y a rupture, soigner la blessure est plus long !
    • La tendinite des adducteurs est généralement liée à une phlébalgie.

    Prévention de la tendinite au genou


    Il est très important de faire des élongations pour étirer les tendons avant tous les matchs ou épreuves sportives. Il faut s'hydrater beaucoup, car le tendon contient 70% d'eau et la synovie 99% !

    Éviter les mouvements répétitifs
    Il semble difficile de supprimer les mouvements répétitifs lorsque l'on est un sportif : pour un footballeur ou un rugbyman, courir est un geste répétitif qu'il est impossible d'éviter. Alors il faut essayer d'éviter des terrains trop durs, courir plutôt dans l'herbe que sur le goudron par exemple. Il vaut mieux utiliser des chaussures appropriées : changer vos chaussures à crampons contre des tennis pour aller courir est une question de bon sens. Surtout, ce qui permet d'éviter les tendinites, c'est la souplesse. La souplesse s'acquiert sur la longueur. Il faut s'étirer régulièrement, progressivement.

    Alimentation et diététique
    Il a été démontré que les athlètes ayant bénéficié d'un régime hyperglucidique évitent plus longtemps les tendinites du genou. Les glucides favorisent la neutralisation des déchets acides. Il s'agit d'une forme d'alimentation très avantageuse lors de la récupération, et en cas de tendinites.

    Enfin, pensez également à boire suffisamment d'eau, pas seulement lorsqu'il fait chaud. la séshydratation joue un rôle majeur dans l'apparition de tendinites.

    Le premier traitement à suivre : Le repos


    Les tendinites évoluent vers la guérison avec la mise au repos du tendon. Les ruptures sont rares, elles se produisent lorsque le tendon est étiré au-delà de 8% de sa longueur, (un tendon peut s'étirer sans douleur jusqu'à 5% de sa longueur) Bien sûr, il ne s'agit pas de s'arrêter à la plus petite douleur, pour la plupart sans gravité. La tendinite étant souvent provoquée par des mouvements répétitifs, il suffit parfois simplement de changer ces habitudes, d'éviter de faire les gestes responsables de la douleur pour que la tendinite disparaisse d'elle-même. Attention cependant à ne pas faire de mauvais mouvement pour compenser, car un nouveau déséquilibre créerait de nouvelles blessures.

    La prescription du repos nécessite une grande pédagogie, car elle est très difficile à faire admettre à un sportif. Pourtant, aucun traitement ne peut être efficace, sans le repos, même chez les sportifs de haut niveau !
    Tendinite : Douleur genou

    Les traitements qui marchent pour la tendinite du genou


    Le premier traitement est le repos. On peut aussi utiliser de la glace. Les anti-inflammatoires sont pratiquement sans effet. Le repos du tendon peut être absolu ou relatif, parfois il peut être utile de faire des mobilisations passives et des élongations modérées pour éviter que le tendon se rétracte en cicatrisant.
    Les infiltrations sont de plus en plus contestées et de moins en moins utilisées, car elles entraînent des fibroses du tendon qui pourrait gêner le chirurgien en cas d'intervention. Au niveau de l'épaule, les infiltrations permettent de soulager assez rapidement les douleurs intenses.
    La chirurgie reste exceptionnelle dans les formes invalidantes ou hyperalgiques. Elle consiste à nettoyer le tendon de ses aspérités et à libérer son passage pour éviter les frottements. On peut aussi pratiquer des allongements du muscle ou des dénervations.
    Plus rarement, la mise au repos absolu du tendon nécessite la pose d'un plâtre.
    Il est important de prévenir les patients des dangers des anti-inflammatoires et de la cortisone qui ne dispensent jamais du repos.

    Types de tendinite du genou


    • Trois tendinites classiques du genou : rotulienne, quadricipitale et de la patte d'oie.
    • Il existe aussi au niveau du genou le « syndrome de balayage du fascia-lata » qui est une tendinite par frottement, fréquente chez les cyclistes.
    • La tendinite d'Achille de diagnostic très facile chez les coureurs
    • Tendinopathie : Mot utilisé par les spécialistes pour désigner les maladies du tendon
    • Ténosynovite : désigne l'inflammation du tendon, de sa gaine et du liquide synovial. Les tendinites sont en réalité très souvent des ténosynovites.
    • Tendinite d'insertion : lorsque la lésion concerne la jonction entre le tendon et l'os
    • Epiphysite : synonyme de tendinite d'insertion, car les tendons s'insèrent sur des épiphyses osseuses.
    • Bursite : désigne l'inflammation des bourses séreuses situées entre certains tendons et les os sur lesquels ils coulissent.